Les grandes dames de l’histoire de la politique en France

Publié le : 03 octobre 20228 mins de lecture

La politique française a toujours été un domaine très masculin. Pourtant, de nombreuses femmes ont su s’imposer et jouer un rôle important dans l’histoire de la politique française.

Aliénor d’Aquitaine

Aliénor d’Aquitaine était une femme puissante et influente du Moyen Âge. Elle a été la première femme à être couronnée reine de France et d’Angleterre. De son mariage avec Louis VII de France, elle a eu deux filles qui ont également été reines, Aliénor d’Angleterre et Marie de Champagne. Aliénor a été mariée trois fois et a eu dix enfants. Elle a également été impliquée dans de nombreuses intrigues politiques et a été exilée à plusieurs reprises. Aliénor d’Aquitaine était une femme puissante et influente du Moyen Âge. Elle a été la première femme à être couronnée reine de France et d’Angleterre. De son mariage avec Louis VII de France, elle a eu deux filles qui ont également été reines, Aliénor d’Angleterre et Marie de Champagne. Aliénor a été mariée trois fois et a eu dix enfants. Elle a également été impliquée dans de nombreuses intrigues politiques et a été exilée à plusieurs reprises.

Sa première union, avec Louis VII de France, en 1137, lui vaut le titre de reine de France. Malgré une relation conflictuelle avec son mari, qui la considère trop indépendante, elle donne naissance à deux princesses : Aliénor, qui deviendra reine d’Angleterre, et Marie, reine de Champagne. En 1152, Aliénor annule son mariage et, quelques semaines plus tard, épouse Henri II Plantagenêt, comte d’Anjou, devenu roi d’Angleterre en 1154. D’un premier mariage avec Geoffroy V le Bel, Henri II a déjà eu cinq enfants, dont le futur Jean Sans-Terre, roi d’Angleterre. Aliénor et Henri II auront cinq garçons et trois filles ensemble. Tandis que les garçons se voient tous destinés à de hautes fonctions au sein du royaume d’Angleterre ou d’un autre État féodal, les filles se marient toutes avec des princes européens.

En 1173, Aliénor s’oppose à son fils aîné, Henri, qui a fait main basse sur le trône d’Angleterre en l’absence de son père. L’année suivante, le roi d’Angleterre meurt en Normandie, laissant le trône à son fils aîné. Deux ans plus tard, Aliénor s’enfuit en Angleterre avec son fils Richard, qu’elle préfère. En 1189, Richard Coeur de Lion est crowned king of England et part en crusade. Il est fait prisonnier en 1192 et Aliénor se rend en Europe pour tenter de le faire libérer. Lorsqu’elle revient en Angleterre, son fils Henri lui refuse l’entrée du pays et elle est exilée en France. En 1200, Aliénor s’allie avec Philippe II de France pour lancer une invasion de l’Angleterre. Cette tentative échoue et Aliénor est à nouveau exilée, cette fois en Normandie. Elle y restera jusqu’à sa mort, en 1204.

Catherine de Médicis

Catherine de Médicis était la femme du roi Henri II de France. Elle était également la mère des rois François II, Charles IX et Henri III. Elle a joué un rôle important dans l’histoire de France, notamment pendant la guerre de Religion. Catherine de Médicis est née en Italie, en 1519. Elle est la fille du duc de Florenz et de Madeleine de La Tour d’Auvergne. En 1533, elle épouse le dauphin Henri, qui deviendra le roi Henri II de France en 1547. Catherine de Médicis a dix enfants, dont seulement trois survivent : François II, Charles IX et Henri III. Pendant la guerre de Religion, Catherine de Médicis essaie de maintenir la paix entre les catholiques et les protestants. Elle organise plusieurs édites de Nantes, qui accordent des libertés aux protestants. En 1572, elle est responsable du massacre de la Saint-Barthélemy, où plusieurs milliers de protestants sont tués. Catherine de Médicis meurt en 1589. Elle est enterrée à Saint-Denis, aux côtés de son mari et de ses trois fils.

Colette

Colette est une écrivaine française connue pour son travail sur la condition féminine. Ses œuvres ont été traduites dans plusieurs langues et elle a été parrainée par de nombreux écrivains, dont André Gide et Jean Cocteau. Colette a également été une figure importante de la vie mondaine parisienne et a été impliquée dans plusieurs scandales. Colette est née à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l’Yonne, en 1873. Elle a passé son enfance et son adolescence dans la campagne française, avant de déménager à Paris à l’âge de vingt ans. Elle a commencé sa carrière en travaillant comme journaliste et chroniqueuse pour plusieurs journaux.

Colette a écrit plusieurs romans, dont les plus célèbres sont Gigi (1945), La Vagabonde (1910) et Claudine à l’école (1900). Gigi a été adapté au cinéma et à la télévision, et a été joué par Audrey Hepburn dans le film de 1958. Claudine à l’école a été adapté pour la première fois au cinéma en 1922, avec Collette comme scénariste. En plus de ses œuvres littéraires, Colette a été une pionnière dans le monde de la mode et du style de vie. Elle a été une des premières femmes à avoir un parfum et une ligne de cosmétiques à son nom. Elle a également été l’une des premières femmes à fumer en public et à porter des pantalons. Colette est morte à Paris en 1954, à l’âge de 80 ans.

Simone Veil

Simone Veil est une femme politique française. Elle est née le 13 juillet 1927 à Nice et est morte le 30 juin 2017 à Paris. Simone Veil a été la première présidente de la Commission européenne de 1974 à 1979. Elle a aussi été ministre des Affaires sociales et de la Santé publique de 1974 à 1979. Simone Veil est connue pour avoir légalisé l’avortement en France en 1974. Elle a aussi été une des premières femmes à être élue au Parlement européen en 1979. Simone Veil a été nommée à la tête de la Commission européenne en 1974 par le président Valéry Giscard d’Estaing. Elle a été la première femme à occuper ce poste. Simone Veil a été ministre des Affaires sociales et de la Santé publique de 1974 à 1979. Elle a légalisé l’avortement en France en 1974. Simone Veil a été élue au Parlement européen en 1979. Elle est morte le 30 juin 2017 à Paris, à l’âge de 89 ans.

Edith Cresson

Edith Cresson (née le 27 janvier 1934) est une femme politique française. Elle a été Premier ministre de 1991 à 1992, et elle est la première femme à avoir occupé ce poste en France. Cresson a été membre du Parti socialiste français (PS) pendant plus de quarante ans. Elle a été ministre dans plusieurs gouvernements français, notamment en charge de l’Industrie (1981-1983), de la Recherche (1984-1986) et de l’Enseignement supérieur (1988-1991). En 1991, après la démission du Premier ministre Michel Rocard, Cresson est nommée par le président François Mitterrand pour constituer un nouveau gouvernement. Elle est à ce poste jusqu’en mai 1992, date à laquelle elle démissionne après avoir été battue aux élections législatives. Cresson est la première femme à avoir occupé le poste de Premier ministre en France.

Quelles sont les différences entre le capitalisme et le socialisme ?

Plan du site